English, Spanish, Deutsch

 

Carence de zinc?

Test de risque de carence de zinc

Par Werner Winkler et le Dr.med. Monika Schwarz

Startseite

Kontakt

 

 

Carence de zinc?

 

Test de risque de carence de zinc

Par Werner Winkler et le Dr.med. Monika Schwarz

 

Brève information sur le thème zinc.

Avec le fer, le zinc fait partie des éléments sous forme de trace les plus importants pour l'organisme, tout comme le calcium et le magnésium font partie des plus importants parmi ceux qui y figurent en grande quantité.

Le zinc est fourni normalement par l'alimentation quotidienne.

Chez nombre de gens, toutefois, on peut présupposer en partie un apport nettement insuffisant.

Les causes peuvent en être la tendance à une alimentation pauvre en viande de vache, et une utilisation agraire intensive du sol.

Mais des facteurs individuels, tels qu'un stress aigu, peuvent collaborer au manque.

Le besoin de zinc s'élève, d'après la Société Allemande pour l'Alimentation (DGE) et d'autres organismes spécialisés, à 8-15 mg/jour.

Chaque cellule contient du zinc. Dans le corps entier, toutefois, cela fait 2000-3000 mg (la masse d'une petite monnaie). C'est pourquoi des états de légère carence peuvent déjà avoir de sérieuses conséquences pour le bien-être corporel et psychique.

Des sources naturelles riches en zinc sont, par exemple, les huîtres, le filet de bœuf ou le foie. Les végétariens, notamment ceux qui le sont devenus à l'âge adulte, sont particulièrement sensibles à l'insuffisance de zinc.

Pour reconnaître à temps des risques éventuels, nous recommandons une fois par an le test de risque de carence de zinc décrit ci-après, et de suivre, en cas de nécessité, une cure de zinc.

Ce test et la cure de zinc ne remplacent pas les soins médicaux ou psychothérapiques.

En cas de doute, priez votre médecin, votre thérapeute ou votre pharmacien, de vous fournir des informations complémentaires.

 

Comment fonctionne le test de risque de carence de zinc ?

Un manque net de zinc peut être décelé par une analyse de sang.

Mais comme seul un 0,2% du zinc du corps se trouve dans le sérum du sang, et l'organisme semble s'efforcer de maintenir cette valeur constante, il est à peine possible d'y déceler des situations de carence légère.

Par contre, des malaises et des facteurs de risque typiques sont reconnaissables à peu de frais.

C'est pourquoi le test repose sur l'idée de quantifier et de valoriser ces facteurs de risques et ces malaises typiques, relativement faciles à reconnaître.

Pour tester votre risque individuel de carence de zinc, veuillez noter, dans les parenthèses vides, le nombre de points qui s'applique à vous, en prenant comme maximum le chiffre après les parenthèses.

Si le risque n'est que faible (p.ex. lors d'une alimentation passagèrement insuffisante en viande), vous pouvez aussi noter au-dessous des points maximums.

Si vous voulez utiliser le test plusieurs fois, ou pour plusieurs personnes, notez simplement les points sur une feuille à part.

 

Test de risque de carence de zinc : Partie A : facteurs de risques passibles de favoriser une carence de zinc :

( ) 5 alimentation pauvre en viande (par.ex. vache, foie)

( ) 5 grossesse/s, allaitement

( ) 5 cancer, tumeurs cancéreuses

( ) 5 forte consommation d'alcool

( ) 5 consommation de drogues (p.ex. cocaïne, haschisch)

( ) 5 narcose(s) récente(s)

( ) 5 malaises alimentaires, boulimie, anorexie

( ) 5 chimiothérapie ou radiothérapie

--------------------------------------------------------------------

( ) 4 stress persistant &endash; aussi psychique

( ) 4 alimentation artificielle avec trop peu de zinc

( ) 4 jeûnes ou diètes fréquentes

( ) 4 sous-alimentation, alimentation insuffisante

--------------------------------------------------------------------

( ) 3 absorption de cortisone ou de pénicillamine

( ) 3 sport faisant suer, sport professionnel

( ) 3 bains répétés de sauna

( ) 3 deuil dans un environnement personnel

( ) 3 hommes : activité sexuelle poussée

( ) 3 femmes : contraceptifs hormonaux (pilule)

--------------------------------------------------------------------

( ) 2 travail devant le moniteur ou devant l'écran

( ) 2 loisirs devant l'ordinateur

( ) 2 fumeur régulier

( ) 2 importante baisse de poids récente

( ) 2 purges fréquentes

( ) 2 absorption élevée de calcium (p.ex. de lait)

( ) 2 travail corporel très dur

--------------------------------------------------------------------

( ) 1 forte absorption de magnésium (p.ex. bananes)

( ) 1 forte absorption de cuivre ou de fer

( ) 1 forte absorption de légumineuses et de céréales (haricots, blé)

 

Test de risque de carence de zinc : Partie B : possibles malaises dus à une carence de zinc ou l'accompagnant

( ) 5 système immunitaire faible

( ) 5 dépressions, états d'angoisse, phobies

( ) 5 dépression en couches

( ) 5 idées suicidaires, tentatives de suicide

( ) 5 schizophrénie, changement de personnalité

( ) 5 agressivité, irritabilité

( ) 5 forte perte de cheveux

( ) 5 problèmes de peau persistants

--------------------------------------------------------------------

( ) 4 troubles de l'odorat ou du goût

( ) 4 mauvaise cicatrisation de blessures ou de cicatrices

( ) 4 rhumes fréquents, malaises grippaux

( ) 4 changements dans les ongles (p.ex. taches blanches)

--------------------------------------------------------------------

( ) 3 allergies, coryza

( ) 3 fringale d'aliments riches en zinc, p.ex. viande, chocolat, noix, massepain, cacao, cachou

( ) 3 baisse d'audition, tinnitus, problèmes d'audition

( ) 3 hommes : impuissance, manque d'appétit sexuel

( ) 3 femmes : syndrome prémenstruel

--------------------------------------------------------------------

( ) 2 surpoids, attaques de fringale

( ) 2 cécité nocturne, dérangements de la vision

( ) 2 difficulté persistante à dormir

( ) 2 difficulté à s'éveiller

( ) 2 difficulté de concentration, déplaisir à la lecture

( ) 2 dérangements de pensée

( ) 2 incapacité de se souvenir des rêves

------------------------------------------------------------

( ) 1 écriture changeante ou mauvaise

( ) 1 mauvaise mémoire des noms

( ) 1 cloques de fièvre, herpès

 

Valorisation du test de risque de carence de zinc:

Pointage partie A:

Pointage partie B:

--------------------------------------------------------------------

Pointage total:

 

 

Valorisation du test :

Résultat jusqu'à 10 points:

Une carence d'apport de zinc est plutôt improbable. En cas de malaises concernant la partie B, la réalisation, à l'essai, d'une cure de zinc, peut être intentée.

Résultat 11-20 points :

Probable carence légère de zinc. Une cure de zinc, avec observation précise de l'évolution des malaises, devrait être intentée. Minimiser au possible les facteurs de risque.

Résultat au-delà de 20 points :

Une carence de zinc est très probable. Pour plus de sûreté, une cure de zinc devrait certainement être intentée. Nous recommandons une conversation avec votre médecin, et la réduction des facteurs de risques respectifs. Une carence chez d'autres personnes de la famille ou de l'entourage personnel (alimentation et facteurs de risque semblables) est probable et devrait être testée.

 

Instructions pour la réalisation d'une cure de zinc :

Avec un apport quotidien de 12-25 mg de zinc, en sus de l'alimentation normale, vous donnez à votre corps la possibilité de restaurer ses réserves usées.

Selon nos observations, et pour autant qu'il n'y ait pas de difficultés d'assimilation, ce résultat s'obtient largement dans les 60-100 jours. On recommande de commencer avec de petites quantités (ca. 6-12 mg par jour) pour n'arriver à un maximum de 25-50 mg qu'après quelques jours. En cas de maladies des reins, on ne devrait ingérer du zinc qu'après consultation avec le médecin. Observez dans tous les cas les indications du prospectus, particulièrement celles relatives au moment de l'ingestion ! Par exemple, de nombreux médicaments restent sans effet si on les prend avec les repas. L'assimilation du zinc se trouve freinée si l'on ingère en même temps du calcium, du cuivre, du fer ou du magnésium. De tels médicaments sont donc impropres à un apport contrôlé de zinc. Par contre, les vitamines C ou B6, favorisent son assimilation.

Si vous supportez mal un médicament (mal au ventre, maux de tête) essayez-en un autre, ou diminuez la dose.

Les pharmaciens, ou certains fournisseurs dans Internet, offrent un bon choix de produits de différents fabricants.

 

 

 Translation: Jacques Bodmer, Tarragona